Colloque Human Sea-Marisk - Energies marines renouvelables

Résumé de la vidéo

PROTECTION DES CHAMPS EOLIENS OFFSHORE ? - NOUVEAUX METIERS MARITIMES ET PORTUAIRES

Présidence
 : Franck SCHOEFS, Professeur à la Faculté des sciences et des techniques, département de physique, Université de Nantes, (France).

INTERVENTIONS


  • "Les problématiques d'encadrement juridique des Plateformes Offshore Multi Usages (POMU)" // Pierre LEONIDAS - Consultant juridique indépendant - Projets offshore, (La Rochelle, France).

 

  • "Comment embarquer les assureurs dans les projets Énergies marines renouvelables ?" // François RENELIER, Responsable de la Cellule EMR, Cabinet Bessé Conseil et Courtier en Assurances, (Nantes, France).

 

  • "Les énergies marines renouvelables génèrent-elles de nouveaux emplois ?" // Gérard PODEVIN, Docteur en Économie et Démographie. Chercheur au CEREQ (Centre d’Études et de Recherche sur les Qualifications). Centre associé à la faculté des Sciences Économiques de Rennes. (France).

  

Nota bene - Pour des raisons de confidentialité, l'intervention de Sylvain TRAVERSA, Chef du bureau "Énergies marines renouvelables", Division "Action de l’État en Mer", Préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord (France) n'est pas disponible dans cette vidéo.

 

Le colloque international Human sea - Marisk 2016

Le colloque international Human Sea - Marisk s’est tenu les 3 et 4 octobre 2016 à Nantes. Il s'inscrivait dans la 3e thématique du programme ERC-2013-AdG 340770 : Activités offshore - Problématiques technologiques, sociales & environnementales. Le colloque était jumelé avec la 5e édition de la conférence internationale MARISK, organisée par l'Ecole Nationale Supérieure Maritime, l'Ecole Nationale de la Sécurité et de l'Administration en Mer, le Grand Port Maritime de Nantes / Saint-Nazaire, et le média Mer & Marine.

Le programme Human Sea

Programmé sur 5 ans, le programme Human Sea entend répondre aux problématiques liées au développement des activités humaines en mer qui ont progressivement conduit à une transformation du droit de la mer et du droit maritime et qui restent aujourd'hui juridiquement peu encadrées. L'objectif de ce programme, coordonné par Patrick Chaumette, directeur du Centre de Droit Maritime et Océanique (CDMO), est de repenser les concepts nés de l'histoire des activités maritimes et de la navigation et de s'interroger sur l'intervention des Etats en mer, de leurs eaux territoriales vers la haute mer. Les compromis trouvés en 1982, vis-à-vis du droit de la mer.



dans la même série

Colloque international Human sea-Marisk 2016

Vidéos les plus populaires