Catherine Royer-Hemet - "Les passeurs de l’Histoire : identification des auteurs dans les sources historiques de la guerre de Cent Ans"

infos producteurs
  • Sujet : Journée d'études
  • Date de parution : 26/03/2015
  • Durée : 36 min
  • Crédits :

Tags associés
HistoireGuerre de Cent AnsLittératureMoyen-âgeCatherine Royer-HemetCRINI

Partagez cette page

Résumé de la vidéo

Parmi les nombreuses définitions que l’on peut trouver à l’endroit du mot "passeur", figure la suivante : Celui qui fait franchir un obstacle (à quelqu'un ou quelque chose) ; celui qui transporte quelqu'un ou quelque chose (quelque part). Quelques cinq cent soixante-deux ans nous séparent de la date communément retenue pour marquer la fin de la guerre de Cent Ans (1453). Il est certain que, dans ce cas précis, le temps représente un obstacle de taille que d’aucuns peuvent considérer comme rédhibitoire. Les médiévistes, en revanche, s’adonnent sans réserve à ce franchissement de l’obstacle en question et ce, avec l’aide de passeurs, de rédacteurs qui nous ont transmis par-delà les siècles leurs récits composés dans la quiétude des monastères, la fièvre des cours royales ou encore la frénésie des champs de bataille. Qu’ils soient restés anonymes tels le rédacteur de la Gesta Henrici Quinti ou bien qu’ils soient devenus célèbres à l’instar de Jean Froissart, le rédacteur des Grandes Chroniques de France, ces précurseurs de nos historiens nous aident à appréhender le Moyen-âge dans son ensemble et certaines de ses facettes en particulier. La communication s’attachera à examiner un certain nombre de documents écrits relevant de la période connue sous le nom de guerre de Cent Ans, chroniques, poèmes et quelques sermons, ce corpus étant représentatif des sources d’information en vigueur à l’époque. L’on procédera à un examen des traces permettant l’identification des auteurs. De même, l’on constate que, parmi les auteurs qui se sont consacrés, sous une forme ou sous une autre, à la narration historique de la guerre, il existe des correspondances que l’on peut appeler "passerelles" en ce sens qu’elles établissent des liens d’un genre à l’autre, d’un écrit à l’autre pour finalement former un ensemble narratif d’une immense richesse.

Présentation de l'intervenante

Catherine Royer-Hemet est professeur de civilisation anglaise à l'Université du Havre.

Présentation de la journée d'études "Passages et passeurs : faits, fiction et transitions au Moyen-âge"

Le Centre de recherche sur les identités nationales et l’interculturalité (CRINI) organisait le 6 mars 2015 sa première journée d'études consacrée à la littérature et à l'histoire médiévales, toutes aires culturelles et géographiques confondues. Cette journée d'études était destinée aux spécialistes de la littérature mais aussi de l'histoire médiévales qui s'intéressent à la perception et ses variations, d'une période à l'autre, d'un événement spécifique du passé, comme les premières croisades. En savoir plus



dans la même série

Journée d'études "Passages et passeurs : faits, fiction et transitions au Moyen Âge"

Vidéos les plus populaires