Hélène Dorion - Comme résonne la vie, rencontre avec Bruno Doucey

infos producteurs
  • Sujet : Conférence
  • Date de parution : 22/11/2018
  • Durée : 1 h 12 min
  • Crédits :

Tags associés
Hélène DorionLittératureBruno Doucey

Partagez cette page

Résumé de la vidéo

"Tu entends soudain la pulsation du monde,
déjà tu touches sa beauté inattendue.
Dans ta bouche fondent les nuages,
des ans de lutte et de nuées noires
où tu cherchais le passage
vers l’autre saison,
et comme résonne étrangement l’aube,
à l’horizon, enfin résonne ta vie."

Pour sa dernière conférence de l’année, Bruno Doucey reçoit la grande voix de la poésie québécoise Hélène Dorion, à l’occasion de la parution du recueil Comme résonne la vie.

Présentation de l'intervenant


Née au Québec en 1958, Hélène Dorion a publié une vingtaine d’ouvrages de poésie au Québec, en Belgique et en France, et qui ont été traduits dans plus de dix langues. Lauréate de nombreux prix littéraires, elle est aujourd’hui considérée comme l’une des voix majeures de la poésie francophone. « Nous avons besoin de sa quête intérieure, de cette immensité du dedans, de ce vent de l’âme que sa poésie ne cesse de faire souffler et de faire entendre », écrit à son propos l’écrivain Pierre Nepveu.

Bruno Doucey
est à la fois écrivain et éditeur. Après avoir dirigé les éditions Seghers, il a fondé en 2010 une maison d’édition vouée à la défense des poésies du monde et aux valeurs militantes qui l’animent. Il est l’auteur d’une oeuvre qui mêle l’analyse critique et la poésie, la résistance et le lyrisme, ainsi qu’en témoignent les anthologies qu’il a publiées aux éditions Gallimard et Seghers (La Poésie engagée, La Poésie lyrique, Je est un autre, Poésies de langue française).  Maître d’oeuvre du Livre des déserts (Robert Laffont, 2005) et auteur de L’aventurier du désert (Elytis, 2010), il est, selon René Depestre, préfacier de ses Poèmes au secret (Le Nouvel Athanor, 2007), « un arpenteur des solaires équipées du sable et du vent ». S’il existe un pays est le 50ème recueil de sa maison d’édition. Bruno Doucey voue régulièrement sa plume au destin des poètes qu’on assassine. Il consacre, dans la collection « Ceux qui ont dit non », d’abord un roman au chanteur chilien Victor Jara, tué par les sbires du général Pinochet (Victor Jara, Non à la dictature, Actes Sud Junior), puis à Federico Garcia Lorca, tombé sous les balles franquistes (Federico Garcia Lorca, Non au franquisme, Actes Sud Junior) et, en 2018, au chanteur kabyle Lounès Matoub, (Lounès Matoub, Non aux fous de dieu, Actes Sud Junior). En 2014, il redonne vie à la jeune résistante juive allemande Marianne Cohn, assassinée par les nazis (Si tu parles, Marianne, Éditions Elytis, 2014). En 2015, il s’introduit dans les pensées et le quotidien de Max Jacob, en une identification plus vraie que nature (Le carnet retrouvé de monsieur Max (Éditions Bruno Doucey). Avec son recueil de poèmes S’il existe un pays (2013), il nous invitait à un voyage autour du monde ; avec Ceux qui se taisent (mai 2016), c’est le monde qui vient à nous. Le livre  témoin d’une époque.

Les conférences de l’Université permanente de Nantes


L'Université de Nantes a confié à l'Université Permanente la mission de permettre à tous de se cultiver, d’apprendre en étant un pont entre l’établissement, ses enseignants, ses chercheurs et tous les citoyens. Tout au long de l’année, l’Université permanente de Nantes organise donc à Nantes, et dans toutes ses antennes (Pornic, Saint-Brévin, Chateaubriant…), des cycles de conférence grand public ouverts à tous. Chaque année, près de 300 conférences sont organisées couvrant un éventail très large de disciplines : littérature, philosophie, sociologie, langues anciennes, histoire, histoire de l’art, cinéma et théâtre, géographie, monde et territoires, droit et société, sciences, langues étrangères...



dans la même série

Cycle de conférences de l'Université permanente

Vidéos les plus populaires