Henry Laurens - Orientalisme et occidentalisme : comparatisme et temporalité - de la grande divergence à la grande convergence

infos producteurs
  • Sujet : Conférence
  • Date de parution : 31/01/2017
  • Durée : 1 h 5 min
  • Crédits : Institut d'Etudes Avancées de Nantes

Tags associés
Henry LaurensPierre MussoGabriel ReynoldsOccidentalismeOrientalismeHistoireReligionIdentitéSociétéPhilosophieIEA Nantes

Partagez cette page

Résumé de la vidéo

L’orientalisme et  l’occidentalisme, c’est-à-dire les savoirs sur la société de l’autre se sont développés en parallèle, permettant de créer des comparaisons qui, dans certains cas, deviennent des actions. Pris dans la temporalité longue de la grande divergence du XVIIIe où l’Europe se sépare des autres sociétés à la grande convergence actuelle, différentes attitudes contradictoires se succèdent pour aboutir à un conflit des identités à un moment où en réalité le narcissisme de la petite différence dissimule une très probable dissolution de l’exogène.

Présentation des intervenants

Henry Laurens
est historien, professeur au Collège de France, chaire "Histoire contemporaine du monde arabe"

Gabriel Reynolds
mène ses recherches sur le Coran et sur les relations entre musulmans et chrétiens. Il est professeur en islamologie et théologie au Département de théologie de Notre Dame, aux Etats-Unis. Il y dispense des cours de théologie sur les origines musulmanes et sur les relations entre chrétiens et musulmans. Il est l’auteur de The Qur’ān and Its Biblical Subtext (Routledge, 2010) et The Emergence of Islam (Fortress, 2012). Il a traduit ʿAbd al-Jabbar’s Critique of Christian Origins (BYU, 2008). Il est le rédacteur de The Qur’ān in Its Historical Context (Routledge, 2008) et de New Perspectives on the Qur’ān : The Qur’ān in Its Historical Context 2 (Routledge, 2011). En 2012-2013, le professeur Reynolds a codirigé avec Mehdi Azaiez “The Qurʾān Seminar”, un projet collaboratif d’un an visant à encourager le dialogue entre universitaires du Coran. Il est actuellement président du conseil d’administration de l’Association internationale des études coraniques (IQSA). Il travaille également à la publication de son ouvrage (Yale University Press) abordant le Coran à la lumière de la tradition biblique.

Pierre Musso
est philosophe de formation, professeur de sciences de l’information et de la communication à l’Université de Rennes 2 et à l’Ecole Télécom Paris Tech. Il est titulaire de la chaire "Modélisations des imaginaires, innovation et création" qu’il a créée entre ces deux institutions académiques et quatre partenaires industriels mondiaux, Dassault Systèmes, PSA Peugeot-Citroën, Orange et Ubisoft. Il est membre du Centre Interdisciplinaire d’Analyse des Processus Humains et Sociaux de l’Université Rennes 2 et membre associé du Laboratoire UMR CNRS 5611“Littérature, Idéologies, Représentations, XVIIIe-XIXe siècles” à Lyon. Avant d’entrer à l’Université, il a participé ou dirigé des services d’études, de recherches et de prospective dans le secteur des télécommunications notamment au Centre National d’Etudes des Télécommunications (CNET), à l’Institut National de l’audiovisuel (INA) et à la Division de l’aménagement du territoire (DATAR). Il a été membre du premier Conseil d’administration de France Télécom. Il a longtemps enseigné au département de sciences politiques de l’Université Paris Sorbonne où il a soutenu sa thèse d’Etat sur le « fonctionnement symbolique des télécommunications et la philosophie saint-simonienne ». Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur la communication, les territoires, le saint-simonisme, les réseaux et les médias. Il a co-dirigé l’édition critique des Œuvres complètes d’Henri Saint-Simon parue en 2013 aux PUF, dans la collection "Quadrige".

Les conférences de l’Institut d’Etudes Avancées de Nantes


L’Institut d’Etudes Avancées de Nantes
est une fondation reconnue d’utilité publique dont la mission est d’accueillir en résidence des chercheurs choisis pour l’excellence et le caractère innovant de leurs travaux. L’ambition particulière de l’IEA de Nantes est de tisser des relations d’un type nouveau entre chercheurs du " nord " et du " sud ", en s’ouvrant largement à ces derniers et en permettant à chacun de confronter la façon dont il perçoit les questions qui, avec le processus de globalisation, se posent désormais à tous.



dans la même série

Conférence de l'Institut d'Etudes Avancées de Nantes

Vidéos les plus populaires