Anna Konik - "Dans la même ville, sous les mêmes cieux...", un projet sur les migrations

infos producteurs
  • Sujet : Conférence
  • Date de parution : 21/10/2016
  • Durée : 1 h 9 min
  • Crédits : Institut d\'Etudes Avancées de Nantes

Tags associés
Anna KonikMigrationIEA NantesCinémaRéfugiéEuropeSociétéMagali Grollier

Partagez cette page

Résumé de la vidéo

"Dans la même ville, sous les même cieux... une réponse aux réticences à l’égard des immigrés et des tragédies qui leur arrivent sur le chemin de l'Europe. Tous les films parlent d'expériences authentiques de femmes qui cherchent un foyer et une vie loin de la guerre, du terrorisme, de la pauvreté, de l’oppression sexuelle et de la violence. J'ai tourné 7 histoires à Nantes grâce à l’organisation Médecins du Monde (MdM). J'ai passé plusieurs nuits (de 21h30 jusqu’à 4h du matin) avec des membres de son personnel, en se déplaçant en voiture d’un groupe de femmes à un autre. Je les ai regardé distribuer du thé, du café, des contraceptifs et donner des conseils médicaux. Au travers des employés de MdM, j’ai tenté de parler aux femmes en leur expliquant l’idée du projet. Plusieurs femmes ont été d’accord pour raconter leur vie, mais la plupart a refusé ou a demandé de l’argent en contrepartie. Les histoires qui figurent dans le projet ont été enregistrées au bureau de Médecins du Monde à Nantes. Des histoires racontées par M du Cameroun, agée de 40 ans, le 11 février 2015; E d’Equateur, 39 ans, le 13 février 2015; V du Nigéria, 28 ans, le 17 février 2015; T de Roumanie, 27 ans, le 18 février 2015; et G du Nigéria, 27 ans, le 3 mars 2015. Les témoignages de deux femmes Rom ont été enregistrés dans leur caravane dans un des trois camps Roms à Saint-Herblain: L, âgée de 45 ans, le 27 février 2015; et A, 18 ans, le 9 mars 2015." Anna Konik

"Les frontières – construites et renforcées par nationalité, race et langage – créent des barrières à l’appartenance, la communication et l’empathie et font naitre la notion de l’Autre – le réfugié, le migrant, le hors la loi, l’indésirable. Dans l’oeuvre monumentale de Konik, 35 femmes à Stockholm, Nantes, Istanbul, Bucarest et Bialystok racontent la vie de 35 femmes d’Afghanistan, de Birmanie, du Cameroun, du Congo, de Tchétchénie, d’Equateur, d’Ingoushie, d’Irak, du Kurdistan, du Nigéria, de Palestine, de Roumanie, de Somalie, de Syrie et de Turquie qui ont fui la guerre, la discrimination ou la pauvreté pour commencer une nouvelle vie. Les voix et les images dans les vidéos nous confrontent à des questions critiques: "Qui est considéré comme humain ? Quelles vies comptent vraiment comme des vies ? Qu’est-ce qui fait qu’une vie peut être pleurée ?” (Judith Butler, Precarious Life, 2004). L’art de Konik explore les frontières qui séparent des vies individuelles.” Fragment de texte de Prof.Judy Fudge (IEA Nantes, résidente 2014/15), Dans la même ville, sous les même cieux. Anna Konik.

Le projet a fait l’objet d’un ouvrage"In the same city, under the same sky..." publié avec  le soutien financier de ZiF Center for Interdisciplinary Research, Bielefeld University; le Marga and Kurt Möllgaard-Stiftung;l’ Institut d’Etudes Avancées de Nantes avec l'Agence Nationale pour la Recherche dans le cadre du programme Investissements d’avenir.

Présentation de l'intervenant

Anna KONIK a obtenu un doctorat de l’Académie des Beaux-Arts de Varsovie. En 2012/2013, elle a animé des séminaires sur la vidéo au département de linguistique et de littérature de l’Université Bielefeld (Allemagne). Elle a été invitée au Département d’Histoire de l’Art de l’Université Humboldt de Berlin en tant que ‘Rudolf Arnheim Associate Professor’ et a été chargée de cours sur les nouveaux médias à l’International Summer Academy de Salzburg. Les travaux d’Anna KONIK ont été montrés dans de nombreux musées polonais et européens. Elle a également reçu des bourses d’études et effectué des résidences dans différents pays : New Europe College, Bucarest, Roumanie (2013/2014) ; subvention du Ministère de la Culture et de l’Héritage National (2013) ; IASPIS, Stockholm (2011/2012) : ZiF Centre pour les recherches interdisciplinaires, Université Bielefeld (2011) ; Wissenschaftskolleg zu Berlin (2008/2009) ; Zuger Kulturstiftung Landis & Gyr, Zug (2007).

Anna KONIK réalise des installations vidéo et sa pratique combine la vidéo semi-documentaire, l’installation, la performance et la sculpture. Son outil de travail est ce qui est invisible, transparent mais perceptible : les émotions, les intuitions indéfinissables, le monde intérieur accessible dans les rêves ou les introspections. Ses protagonistes sont les personnes vivant aux marges de la réalité. En ce qui concerne la forme, l’espace joue un rôle important dans les travaux d’Anna KONIK. Elle construit consciemment les espaces afin de les faire coexister avec les projections vidéo.

Les conférences de l’Institut d’Etudes Avancées de Nantes


L’Institut d’Etudes Avancées de Nantes
est une fondation reconnue d’utilité publique dont la mission est d’accueillir en résidence des chercheurs choisis pour l’excellence et le caractère innovant de leurs travaux. L’ambition particulière de l’IEA de Nantes est de tisser des relations d’un type nouveau entre chercheurs du "nord" et du "sud", en s’ouvrant largement à ces derniers et en permettant à chacun de confronter la façon dont il perçoit les questions qui, avec le processus de globalisation, se posent désormais à tous.



dans la même série

Conférence de l'Institut d'Etudes Avancées de Nantes

Vidéos les plus populaires