Colloque Human Sea-Marisk - Organisations à Haute Fiabilité en mer - L’organisation des armements – L’interface bord / système technique

infos producteurs
  • Sujet :
  • Date de parution : 21/11/2016
  • Durée : 48 min
  • Crédits :

Tags associés
Human seaMariskMerRisques maritimesArmementHaute FiabilitéJonathan RuilléHubert Ardillon

Partagez cette page

Résumé de la vidéo

Présidence : Francis BERTOLOTTI, Président du Conseil de surveillance du Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire (France).

INTERVENTIONS

  • Le Navire, son Capitaine et la Fiabilité // Hubert ARDILLON, Président de la Confédération européenne des associations de capitaines de navires (CESMA), ancien capitaine de navires pétroliers et gaziers – formateur sur le simulateur de navigation de l’ENSM du Havre.

 

  • Un navire à passagers peut-il être une organisation à haute fiabilité ? // Jonathan RUILLÉ, Docteur en sciences de gestion, Laboratoire d’Économie et de Management de Nantes (LEMNA), Post-doctorant, Programme de recherche européen Human Sea, Université de Nantes, (France).

 

Nota bene - Pour des raisons de confidentialité, l'intervention de Michel BERNARD, responsable sureté du Groupe Bourbon / CSO Bourbon Offshore Surf, n'est pas disponible dans cette vidéo.

Le colloque international Human sea - Marisk 2016

Le colloque international Human Sea - Marisk s’est tenu les 3 et 4 octobre 2016 à Nantes. Il s'inscrivait dans la 3e thématique du programme ERC-2013-AdG 340770 : Activités offshore - Problématiques technologiques, sociales & environnementales. Le colloque était jumelé avec la 5e édition de la conférence internationale MARISK, organisée par l'Ecole Nationale Supérieure Maritime, l'Ecole Nationale de la Sécurité et de l'Administration en Mer, le Grand Port Maritime de Nantes / Saint-Nazaire, et le média Mer & Marine.

Le programme Human Sea

Programmé sur 5 ans, le programme Human Sea entend répondre aux problématiques liées au développement des activités humaines en mer qui ont progressivement conduit à une transformation du droit de la mer et du droit maritime et qui restent aujourd'hui juridiquement peu encadrées. L'objectif de ce programme, coordonné par Patrick Chaumette, directeur du Centre de Droit Maritime et Océanique (CDMO), est de repenser les concepts nés de l'histoire des activités maritimes et de la navigation et de s'interroger sur l'intervention des Etats en mer, de leurs eaux territoriales vers la haute mer. Les compromis trouvés en 1982, vis-à-vis du droit de la mer.



dans la même série

Colloque international Human sea-Marisk 2016

Vidéos les plus populaires