Colloque Human Sea-Marisk - Sûreté maritime et portuaire : intérêt public ou affaires privées ?

infos producteurs
  • Sujet :
  • Date de parution : 21/11/2016
  • Durée : 53 min
  • Crédits :

Tags associés
Chris TrelawnyMowlid H. AdenHuman seaMariskRisques maritimesMerSûreté maritimeSûreté portuairePortAfriqueDjibouti

Partagez cette page

Résumé de la vidéo

QUELLE EST LA PLACE DES ENTREPRISES DANS LA GESTION DE LA SÛRETE ? LES ETATS DOIVENT-ILS ÊTRE SOUVERAINS SUR CES ASPECTS ?

Présidence : Laurent GALY, École Nationale de la Sécurité et de l’Administration de la Mer (ENSAM), (France).

INTERVENTIONS

  • L'approche de la sûreté maritime // Chris TRELAWNY - Conseiller spécial du Secrétaire général, Sous-division de la sûreté maritime et de la simplification des formalités, Organisation Maritime Internationale (OMI), (Royaume-Uni).


  • "A partir de l’enclave française aux stratégiques crossway : L'importance de Djibouti dans la Corne de l'Afrique" // Mowlid H. ADEN - Directeur pour les Ports de Djibouti et l'Autorité des Zones Franches, Directeur général de Port Secure Djibouti FZCO, (République de Djibouti).


Le colloque international Human sea - Marisk 2016


Le colloque international Human Sea - Marisk s’est tenu les 3 et 4 octobre 2016 à Nantes. Il s'inscrivait dans la 3e thématique du programme ERC-2013-AdG 340770 : Activités offshore - Problématiques technologiques, sociales & environnementales. Le colloque était jumelé avec la 5e édition de la conférence internationale MARISK, organisée par l'Ecole Nationale Supérieure Maritime, l'Ecole Nationale de la Sécurité et de l'Administration en Mer, le Grand Port Maritime de Nantes / Saint-Nazaire, et le média Mer & Marine.

Le programme Human Sea

Programmé sur 5 ans, le programme Human Sea entend répondre aux problématiques liées au développement des activités humaines en mer qui ont progressivement conduit à une transformation du droit de la mer et du droit maritime et qui restent aujourd'hui juridiquement peu encadrées. L'objectif de ce programme, coordonné par Patrick Chaumette, directeur du Centre de Droit Maritime et Océanique (CDMO), est de repenser les concepts nés de l'histoire des activités maritimes et de la navigation et de s'interroger sur l'intervention des Etats en mer, de leurs eaux territoriales vers la haute mer. Les compromis trouvés en 1982, vis-à-vis du droit de la mer.



dans la même série

Colloque international Human sea-Marisk 2016

Vidéos les plus populaires