Thierry Lebeau - Pratiques usuelles et alternatives pour une gestion durable de la pollution

infos producteurs
  • Sujet : Conférence
  • Date de parution : 30/03/2016
  • Durée : 37 min
  • Crédits :

Tags associés
GRISSEPollutionSolPOLLUSOLSThierry LebeauEnvironnementRisqueLPG NantesPhytoremédiation

Partagez cette page

Résumé de la vidéo

La réhabilitation des sols pollués vise à rendre compatible l’état d’un site avec son usage actuel ou futur, afin de garantir un risque sanitaire acceptable. Pour les fortes pollutions, le plus souvent localisées, les sols sont très largement excavés et envoyés en centres de traitement, prenant de facto le statut de déchet. En revanche, les pollutions modérées, qui peuvent affecter de grandes surfaces (pollutions diffuses), devraient systématiquement faire l’objet d’une réhabilitation in situ, à la fois pour des raisons économiques, pour maintenir les fonctions écosystémiques des sols, et parce que le sol est une ressource limitée. Dans ce contexte, seules quelques techniques existent telle que la phytoextraction (pour les polluants inorganiques). Cette technique présente plusieurs avantages, malgré sa lenteur, à condition de l’intégrer à la réflexion en amont des aménagements. Des cas concrets, avec des modes de gestion innovants, seront présentés (jardins potagers et plus globalement aménagements urbains, sols viticoles), qui impliquent ou non un changement d’usage de ses sols.

Présentation de l'intervenant

Thierry Lebeau est enseignant-chercheur au Laboratoire de Planétologie et Géodynamique de Nantes (LPG Nantes).

Présentation de la journée d'études "Pollution diffuse des sols : quels risques et quelles gestions ?"


Le Master Gestion des Risques, Santé, Sécurité, Environnement (GRiSSE) organise chaque année un colloque sur la thématique des risques. L’édition 2016 de cette journée présentait l’originalité d’être organisée dans le cadre du projet régional POLLUSOLS - pollution des sols : de la compréhension à la gestion durable des territoires. Ce projet, d’une durée de 5 ans, est co-financé par la Région des Pays de la Loire et plusieurs établissements (BRGM, Ecole des Mines de Nantes, IFREMER, IFSTTAR, Université de Nantes). Il ambitionne de développer un pôle régional dans le triple objectif d’accroître le potentiel de recherche en région sur la problématique de la pollution diffuse des sols, de former les étudiants à cette problématique et de développer un partenariat de proximité avec les acteurs socio-économiques régionaux.



dans la même série

Journée d'études "Pollution diffuse des sols : quels risques et quelles gestions ?"

Vidéos les plus populaires