Elisabeth Remy - Expertises technique, scientifique et profane : la qualité des sols urbains en débat

infos producteurs
  • Sujet : Conférence
  • Date de parution : 30/03/2016
  • Durée : 32 min
  • Crédits :

Tags associés
Elisabeth RemyGRISSEPOLLUSOLSRisqueEnvironnementPollutionSolSociologieJardins associatifs urbainsINRA

Partagez cette page

Résumé de la vidéo

Depuis quelques années, on assiste à un véritable paradoxe : le jardinage collectif urbain se développe alors que les potentialités agronomiques des sols urbains sont encore largement méconnues. De plus, de par leurs usages passés et leur environnement actuel, ces sols ont été, ou sont parfois exposés, à des sources de contaminations urbaines et industrielles multiples. Pour analyser ces situations d’incertitudes, seront d’abord présentés les différents modèles de "démocratie technique" (Callon, 2001) unissant (ou non) experts et profanes. L’évaluation des risques sanitaires liée aux jardins collectifs urbains reste délicate (Cheppe et al, 2013). Parallèlement, on reproche souvent aux jardiniers d’être "dans le déni", ignorants ou  irrationnels. Partant de l’idée de déconstruire ces jugements, il s’agit d’étudier les moyens dont ils disposent (ou non) pour se positionner objectivement sur la question de la qualité du sol urbain. Au terme de l’analyse apparaissent alors deux modèles de "démocratie technique" désignant différentes façons d’appréhender le sol urbain et ses dangers potentiels.

Présentation de l'itnervenant

Elisabeth Rémy est ingénieure de recherches à l'Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) à Paris.

Présentation de la journée d'études "Pollution diffuse des sols : quels risques et quelles gestions ?"


Le Master Gestion des Risques, Santé, Sécurité, Environnement (GRiSSE) organise chaque année un colloque sur la thématique des risques. L’édition 2016 de cette journée présentait l’originalité d’être organisée dans le cadre du projet régional POLLUSOLS - pollution des sols : de la compréhension à la gestion durable des territoires. Ce projet, d’une durée de 5 ans, est co-financé par la Région des Pays de la Loire et plusieurs établissements (BRGM, Ecole des Mines de Nantes, IFREMER, IFSTTAR, Université de Nantes). Il ambitionne de développer un pôle régional dans le triple objectif d’accroître le potentiel de recherche en région sur la problématique de la pollution diffuse des sols, de former les étudiants à cette problématique et de développer un partenariat de proximité avec les acteurs socio-économiques régionaux.



dans la même série

Journée d'études "Pollution diffuse des sols : quels risques et quelles gestions ?"

Vidéos les plus populaires