Chloé Tessier-Brusetti - Pischtaco, le démon des Andes. Naissance d'une légende urbaine

infos producteurs
  • Sujet : Conférence
  • Date de parution : 10/03/2016
  • Durée : 28 min
  • Crédits :

Tags associés
Chloé Tessier-BrusettiMythologies urbainesMigrationsVilleAndesPischtacoPérouCRINI

Partagez cette page

Résumé de la vidéo

Mythe ancien pour certains et légende urbaine pour d’autres, construction andine ou synthèse de symboles indiens et européens, le pishtaco est tantôt démon, vampire suceur de graisse, voyageur cannibale ou égorgeur, trafiquant d’organes, homme blanc, métisse ou noir. Présents depuis l’époque coloniale, les descriptions du naqak (son autre nom) et les témoignages d’attaques de pishtaco ne cessent de faire la une des journaux papier ou télévisés aujourd’hui. Depuis quelques années, les fans de gore et de morbide lui consacrent des blogues et les films à petits budgets le mettant en scène fleurissent au Pérou. Dans cette communication, nous nous proposons d’analyser la construction de la légende du pishtaco et d’observer le phénomène d’urbanisation de ce mythe qui, à l’origine, était surtout répandu dans les zones rurales du Pérou. Après avoir relevé les possibles éléments culturels occidentaux et indiens dans lesquels la légende a pu prendre ses origines (Dracula, Sacamantecas ou Mantequero, Degollador préhispanique, entre autres), nous nous intéresserons au phénomène de déplacement du mythe dans les centres urbains. Il s’agira bien sûr de réfléchir aux raisons de cette migration, mais surtout d’observer les évolutions et les réactualisations du mythe au nouveau contexte. Nous montrerons également comment la légende du pishtaco repose sur le conflit entre les mondes ruraux et urbains : traditionnellement associé au milieu de la médecine, le pishtaco revendant la graisse de ses victimes désargentées (hier pour soigner des maladies, aujourd’hui pour réaliser des implants) peut incarner la victoire de la modernité des villes sur la tradition des campagnes.

Présentation de l'intervenant

Chloé Tessier-Brusetti est Docteure en Études Hispaniques (thèse : Les textiles préhispaniques de la côte sud du Pérou : signes, discours et interprétations le cas des textiles Chuquibamba, soutenue à l’Université de Nantes en Juin 2012 sous la direction de Jean-Marie Lassus) et membre de l’Institut des Amériques. Enseignante contractuelle au Département d’Études Hispaniques de l’Université de Nantes. Thèmes de recherche : Identité andine (Andes préhispaniques et coloniales). Ses travaux s’intéressent à la production textile, à la ritualité et aux savoirs anciens, et observent notamment la survivance d’éléments culturels préhispaniques dans les Andes actuelles.

Présentation du colloque "Mythologies urbaines et migrations"

La ville génère un ensemble de mythes artistiques et littéraires issus de son histoire et de son quotidien, de légendes et de récits oraux mêlant réalité et fiction. Création propre à l’homme, la ville se présente comme une construction réelle et imaginaire, à travers laquelle une communauté recherche sa cohésion et ses possibilités créatrices (correspondances, récits de vie, poésie, théâtre, cinéma…). Organisé par le Centre de Recherche sur les Identités Nationales et l’Interculturalité (CRINI), le colloque sur "Mythologies urbaines et migrations" s’inscrit dans le cadre d’une réflexion sur les migrations portant à la fois sur l’interculturalité - en s’attachant  à la rencontre et à la reconnaissance de cultures plurielles-, et sur la transculturalité - en privilégiant l’échange et la création entre ces cultures-, dans une dynamique créatrice cherchant à dépasser les barrières culturelles, tout en questionnant l’histoire des représentations urbaines.

Ce colloque s'inscrit dans la continuité de journées d’étude préparatoires dans le cadre des partenariats locaux et internationaux du CRINI :

 



dans la même série

Colloque Mythologies urbaines et migrations

Vidéos les plus populaires