Efren Ortitz Dominguez - La nouvelle flânerie mexicaine : la ville de México dans l'écriture de Guillermo Sampiero, Gonzalo Celorio et Vincente Quirarte

infos producteurs
  • Sujet : Conférence
  • Date de parution : 10/03/2016
  • Durée : 25 min
  • Crédits :

Tags associés
Efren Ortitz DominguezVilleMexicoMythologies urbainesMigrationsMexiqueLittératureSociétéVincente QuirarteGonzalo Celorio Guillermo SampieroCRINI

Partagez cette page

Résumé de la vidéo

Dans la littérature contemporaine de Mexico, trois écrivains abandonnent l'image traditionnelle de la ville décrivant bâtiments, places et avenues ; ils font appel à l'ancienne métonymie pour nous montrer une nouvelle image de la ville contemporaine. La lecture des textes de Guillermo Samperio (1948) [Gente de la ciudad, FCE, 1984] Gonzalo Celorio (1948) [México: ciudad de papel, Marginales, 1998] et Vicente Quirarte (1954) [Enseres para sobrevivir en la ciudad, Los cincuenta, 1994] nous donne  l'occasion d'entreprendre une nouvelle flânerie urbaine en mettant l’accent sur ces petits, mais non moins importants objets de la vie quotidienne des villes : le parapluie, le crayon, le papier, les crépines, etc. Ils constituent d'authentiques mouvements de sens, mais aussi de nouvelles routes, de nouvelles migrations, et sont une façon particulière de décrire la ville contemporaine.

Présentation de l'intervenant

Efrén Ortiz Dominguez est docteur en Littérature de l’Université Autonome d’Iztapalapa et en enseignant chercheur à l’Université de Veracruz (Mexico). Il est l’auteur de trois ouvrages dédiés à la poésie mexicaine contemporaine: La rosa en fuga (Université de Veracruz, 2000); Las paradojas del romanticismo (Université Autonome de Mexico, 2008); et Estridentópolis : el ensueño vanguardista (UPAV, 2015).

Présentation du colloque "Mythologies urbaines et migrations"

La ville génère un ensemble de mythes artistiques et littéraires issus de son histoire et de son quotidien, de légendes et de récits oraux mêlant réalité et fiction. Création propre à l’homme, la ville se présente comme une construction réelle et imaginaire, à travers laquelle une communauté recherche sa cohésion et ses possibilités créatrices (correspondances, récits de vie, poésie, théâtre, cinéma…). Organisé par le Centre de Recherche sur les Identités Nationales et l’Interculturalité (CRINI), le colloque sur "Mythologies urbaines et migrations" s’inscrit dans le cadre d’une réflexion sur les migrations portant à la fois sur l’interculturalité - en s’attachant  à la rencontre et à la reconnaissance de cultures plurielles-, et sur la transculturalité - en privilégiant l’échange et la création entre ces cultures-, dans une dynamique créatrice cherchant à dépasser les barrières culturelles, tout en questionnant l’histoire des représentations urbaines.

Ce colloque s'inscrit dans la continuité de journées d’étude préparatoires dans le cadre des partenariats locaux et internationaux du CRINI :



dans la même série

Colloque Mythologies urbaines et migrations

Vidéos les plus populaires