Bruno Doucey - Relire l'oubli, rencontre avec Mireille Fargier-Caruso

infos producteurs
  • Sujet : Conférence
  • Date de parution : 07/12/2015
  • Durée : 1 h 7 min
  • Crédits :

Tags associés
Bruno DouceyMireille Fargier-CarusoLittératurePoésieUniversité permanente

Partagez cette page

Résumé de la vidéo

"Les herbes hautes d'un arrière-pays. Un jardin. Une maison. Dans cette maison, une chaise. Une femme y est assise, mains posées sur les genoux, mémoire absente. Cette femme, qui est-elle ? Une mère en fin de vie, devenue étrangère à elle-même et aux autres. Lui rendre visite, c'est avoir le cœur battu, grand ouvert, dévasté. Pourtant quelque chose naît de ces rencontres de haute solitude. La maison vide s'anime d'une présence enfantine, des éclats de rire fêlent le cristal de l'oubli, des insectes tourbillonnent dans la chaleur de l'été. En dépit des blessures de l'enfance, une jeune fille connaît bientôt la joie des reins renversés dans la respiration lente des collines. Une femme meurt d'oubli ; une autre revit l'émergence de sa féminité. Et dans la brèche ouverte par ces existences disjointes, ce long poème, troué de silences, qui me parle du temps à l'œuvre dans nos vies."

Présentation des intervenants

Mireille Fargier-Caruso

Née en Ardèche en 1946, aujourd'hui installée à Paris, a enseigné la philosophie, avant de devenir bibliothécaire. Elle est l'auteure de livres d'artistes réalisés avec des plasticiens comme Sarah Wiame ou Chan Ky-Yut, et de recueils de poèmes, parmi lesquels Limites (Le Pont de l'épée, 1984), Même la nuit, persiennes ouvertes (Le Dé Bleu, 1998), Silence à vif (Paupières de terre, 2004) et Ces gestes en écho (Paupières de terre, 2006).

Bruno Doucey

Après des études de lettres déjà orientées vers la poésie contemporaine, Bruno Doucey enseigne le français et entreprend la rédaction d'ouvrages à caractère pédagogique, principalement aux éditions Hatier, Nathan et Retz. Il publie des études critiques sur l'œuvre de Modiano, Ponge, Le Clézio, Marivaux, puis écrit une biographie romancée de Moïse pour les enfants, rédige deux anthologies de poésie chez Gallimard (La Poésie engagée et La Poésie lyrique) et s'engage dans l'élaboration d'un vaste projet collectif : Le Livre des déserts (Robert Laffont, coll. "Bouquins", 2006) qui témoigne de son goût des voyages et de l'intérêt qu'il porte aux régions désertiques. En 2003, il quitte l'Éducation Nationale pour prendre la direction des Éditions Seghers avec l'objectif de donner un avenir au passé. Il y publie plusieurs auteurs haïtiens, en particulier Jean Métellus et René Depestre dont il rassemble l'intégralité de l'œuvre poétique sous le titre Rage de vivre. En 2008, il consacre un roman au chanteur chilien Victor Jara qui l'habite en compagnon secret depuis des années (Actes Sud Junior, coll. Ceux qui ont dit non, 2008, co-lauréat du prix des Droits de l'Homme, 2009). La poésie est au cœur de son travail. Bruno Doucey vient de fonder une nouvelle maison d'édition, vouée à la poésie, et dont l'ambition est de publier une poésie qui permette de métisser les héritages culturels et humains pour bâtir un nouvel art de vivre ensemble.

Les conférences de l’Université permanente de Nantes

L’Université de Nantes a confié à l’Université Permanente la mission de permettre à tous de se cultiver, d’apprendre en étant un pont entre l’établissement, ses enseignants, ses chercheurs et tous les citoyens. Tout au long de l’année, l’Université permanente de Nantes organise donc à Nantes, et dans toutes ses antennes (Pornic, Saint-Brévin, Chateaubriant…), des cycles de conférence grand public ouverts à tous. Chaque année, près de 300 conférences sont organisées couvrant un éventail très large de disciplines : littérature, philosophie, sociologie, langues anciennes, histoire, histoire de l’art, cinéma et théâtre, géographie, monde et territoires, droit et société, sciences, langues étrangères…



dans la même série

Cycle de conférences de l'Université permanente

Vidéos les plus populaires