Erik Orsenna - "Passion d'un écrivain pour la science. Petit propos sur l'énergie"

infos producteurs
  • Sujet : Conférence
  • Date de parution : 03/07/2013
  • Durée : 1 h 21 min
  • Crédits : Université de Nantes

Tags associés
Erik OrsennaEnergieMatériauxLittératureEconomieSciences

Partagez cette page

Résumé de la vidéo

L'Institut des Matériaux de Nantes Jean Rouxel (IMN) fêtait ses 25 ans les 25 et 26 juin 2013. A cette occasion, l'écrivain Erik Orsenna a donné sa vision de littéraire et d'économiste sur la science, les matériaux et surtout l'énergie lors d'une conférence-débat ouverte au public.

Biographie

Après des études de philosophie et de sciences politiques, Erik Orsenna choisit l’économie. De retour d’Angleterre (London School of Economics), il publie son premier roman en même temps qu’il devient docteur d’État. Suivent onze années de recherche et d’enseignement dans le domaine de la finance internationale et de l’économie du développement (Université de Paris I, École normale supérieure).

En 1981, il intègre le cabinet de Jean-Pierre Cot, ministre de la Coopération. Il s’y occupera des matières premières et des négociations multilatérales. Deux ans plus tard, il rejoint l’Élysée en tant que conseiller culturel de François Mitterrand (et rédacteur des ébauches de ses discours subalternes). Dans les années 1990, auprès de Roland Dumas, ministre des Affaires étrangères, il traitera de la démocratisation en Afrique et des relations entre l’Europe du Sud et le Maghreb.

Entre-temps, il quitte l’Université pour entrer, en décembre 1985, au Conseil d’État. Aujourd’hui Conseiller d’État.

Parallèlement à ces activités administratives, il écrit des romans, dont La Vie comme à Lausanne, prix Roger Nimier 1978, L’Exposition coloniale, prix Goncourt 1988, Madame Bâ (2003). Ses contes, dont La grammaire est une chanson douce (2001) traitent de la langue française. D’autres livres abordent des sujets plus scientifiques (Portrait du Gulf Stream, 2004) ou économiques (Voyage aux pays du coton, 2006 ; L’avenir de l’eau, 2008 ; Sur la route du papier, 2012).

Il préside le Centre de la mer (Corderie royale, à Rochefort). Il est élu à l’Académie française, le 28 mai 1998, au fauteuil de Jacques-Yves Cousteau (17e fauteuil).



Vidéos les plus populaires