Aude Merlin - La Tchétchénie, le règne de l'arbitraire

infos producteurs
  • Sujet : Conférence
  • Date de parution : 06/11/2018
  • Durée : 1 h 10 min
  • Crédits :

Tags associés
Aude MerlinTchétchénieRussieURSSEuropeAkhmad KadyrovHistoireAnna PolitkovskaïaNatalia Estemirova

Partagez cette page

Résumé de la vidéo

Ancienne république socialiste soviétique, la Tchétchénie s’est constituée en république autonome en novembre 1991, un mois avant la dislocation de l’URSS et a déclaré son indépendance - non reconnue par la communauté internationale - peu après. Le mouvement indépendantiste tchétchène a combattu la Fédération de Russie au cours de deux guerres sanglantes et destructrices, la première en 1994-1995 et la seconde en 1999-2000. Elle fait toujours partie de la Fédération de Russie. La principale caractéristique de ces deux guerres successives, c’est le huis clos étouffant dans lequel se trouvent réunis Tchétchènes et Russes, avec leur histoire et leurs relations singulières. Quelques mois après la reprise de Grozny, en février 2000, Moscou nomme l’ancien mufti Akhmad Kadyrov chef de l’administration provisoire, puis soutient son élection à la présidence de la République en 2003, à l’issue d’un scrutin entaché d’irrégularités. Son fils Ramzan dirige sa garde personnelle. Après l’assassinat de son père en mai 2004, il prend les rênes de la République et lui succède officiellement en 2007. Mieux à même de conquérir l’adhésion de la population que ne l’aurait fait un stationnement durable de l’armée fédérale, la pax kadyrovska ne signe pas pour autant la résolution du conflit. L’arrestation de M. Oyoub Titiev, responsable de l’association russe de défense des droits humains Memorial, selon le scénario bien rodé d’une affaire judiciaire fabriquée — la "découverte" de cannabis dans sa voiture —, s’ajoute à une liste déjà longue d’intimidations, de harcèlement et parfois de meurtres. On se souvient notamment de l’assassinat, en 2009, de Natalia Estemirova, également membre de Memorial, après celui, en 2006, de la journaliste Anna Politkovskaïa, qui enquêtait sur les actes de torture commis en Tchétchénie. Memorial parle d’un "État totalitaire au sein de l’État russe".

Présentation de l'intervenant


Aude Merlin, spécialiste de la Russie et notamment du Caucase et de la Tchétchénie. Elle enseigne à l’Université libre de Bruxelles, elle a effectué depuis 1995 de nombreuses missions en Tchétchénie.

Cycle "Gare de l'Est". Conférence animée par Ulrich Huygevelde

Les conférences de l’Université permanente de Nantes


L'Université de Nantes a confié à l'Université Permanente la mission de permettre à tous de se cultiver, d’apprendre en étant un pont entre l’établissement, ses enseignants, ses chercheurs et tous les citoyens. Tout au long de l’année, l’Université permanente de Nantes organise donc à Nantes, et dans toutes ses antennes (Pornic, Saint-Brévin, Chateaubriant…), des cycles de conférence grand public ouverts à tous. Chaque année, près de 300 conférences sont organisées couvrant un éventail très large de disciplines : littérature, philosophie, sociologie, langues anciennes, histoire, histoire de l’art, cinéma et théâtre, géographie, monde et territoires, droit et société, sciences, langues étrangères...



dans la même série

Cycle de conférences de l'Université permanente

Vidéos les plus populaires