Yaovi Akakpo, Salah Trabelsi, Ahmadou Sehou, Vijaya Teelock, Antonio De Almeida Mendes - De quoi l'esclavage est-il le nom ?

infos producteurs
  • Sujet : Conférence
  • Date de parution : 09/07/2018
  • Durée : 2 h 18 min
  • Crédits : Institut d'Etudes Avancées de Nantes

Tags associés
HistoireHistoire colonialeEsclavagismeAfriqueEuropeYaovi AkakpoAntonio De Almeida MendesVijaya TeelockSalah TrabelsiAhmadou SehouSLAFNETSTARACO

Partagez cette page

Résumé de la vidéo

Dans le cadre de la "saison décoloniale", organisée au Musée d’histoire de Nantes du 28 avril à novembre 2018 et en partenariat avec les projets de recherche STARACO et SLAFNET et l’USR CIRESC, cette manifestation clôture le programme de recherche pluriannuel PRALT (PRAtiques de l’ALTérité). Elle s’organise autour de conférences grand public et de 4 ateliers thématiques pendant lesquels 20 jeunes chercheurs présenteront leurs recherches. Cet événement est l’occasion pour des spécialistes des mondes africains, américains et européens, en résidence à l’Institut d’études avancées de Nantes ou spécialement conviés à cette occasion, de réfléchir ensemble à la possibilité d’une autre histoire coloniale de la ville de Nantes.

Intervenants


Yaovi Akakpo


Yaovi Akakpo est un philosophe togolais. Il a fait ses études supérieures à l’Université de Lomé et à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Il est docteur de 3e cycle en épistémologie et docteur d’État en histoire, philosophie et sociologie des sciences. Professeur titulaire, il est actuellement le doyen de la Faculté des sciences de l’homme et de la société à l’Université de Lomé, où il est également le responsable de la formation doctorale en histoire et philosophie des sciences et des techniques. Il est par ailleurs rapporteur général du CTS Lettres et sciences humaines du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES) et chercheur associé au Centre Alexandre Koyré de Paris. Il est l’auteur de L’horizon des sciences en Afrique (Peter Lang, 2009), de La recherche en philosophie (L’Harmattan, 2012) et de Science et reconnaissance (Présence africaine, 2016). Ses principales thématiques de recherche concernent les transmutations scientifiques et techniques en Afrique, les enjeux de l’invention et de l’innovation, l’histoire des sciences des archives orales et des manuscrits africains, l’imagination en science, les pouvoirs du corps.

Vijaya Teelock


Vijaya Teelock, historienne attachée à l’Université de Maurice et présidente du comité scientifique de la Route de l’esclavage à l’Unesco, souhaite que la manière dont l’abolition de l’esclavage est commémorée soit dépoussiérée. Elle déplore le manque d’intérêt que portent les décideurs au passé de Maurice.

Ahmadou Sehou


Enseignant-Chercheur, auteur de "Cameroun, l’opposition en panne : autopsie critique et propositions de relance", University of Maroua, Centre d'Etudes et de Recherches pluridisciplinaires sur l'Esclavage et la Traite en Afrique CERPETA/CAMEROUN.

Salah Trabelsi


Maître de conférences en histoire et civilisation du monde arabe et musulman, Université de Lyon 2 (en 2012). Membre du Conseil scientifique du Centre international de Recherches sur l’Esclavage (EHESS-CNRS) et membre du Comité de suivi des recherches dans le monde arabe « La Route de l’esclave », UNESCO.

Antonio De Alemida Mendes


Historien spécialiste de l’esclavage et des traites négrières de la première modernité (du XIVe au XVIe siècle) et de l’histoire du premier Atlantique, António de Almeida Mendes est maître de conférences à l’Université de Nantes, membre fondateur du Centre International de Recherches sur les Esclavages, membre du Centre de recherches en histoire internationale et atlantique et membre de 2013 à 2016 du Comité national pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage. Il co-dirige à l’Université de Nantes le programme STARACO (STAtuts, RAce et Couleurs dans l’Atlantique) qui entend engager une réflexion sur la construction de hiérarchies et de statuts hérités de l’esclavage dans les mondes ibériques, ainsi que le programme PRALT (PRAtique de l’ALTérité de la Méditerranée à l’Atlantique, XVe-XXe siècle) à la Casa de Velázquez (Madrid). Il termine la rédaction de deux ouvrages : Une histoire de la race dans l’Atlantique ibérique et Relier et ordonner un monde
de races. Histoires méditerranéennes et atlantiques des traites et des esclavages en péninsule Ibérique : XIVe-XVIe siècles.



dans la même série

Conférence de l'Institut d'Etudes Avancées de Nantes

Vidéos les plus populaires