Rafael Japón - Peintres de Séville à Rome au temps de Nicolas Régnier

infos producteurs
  • Sujet : Conférence
  • Date de parution : 12/11/2018
  • Durée : 29 min
  • Crédits :

Tags associés
Rafael JapónNicolas RégnierPeintres de SévilleMusée d’artsItaliePeinture

Partagez cette page

Résumé de la vidéo

È ben noto come la presenza di artisti spagnoli nella Roma del Seicento fù più ristretta rispetto ad altre comunità europee, come quelle dei fiamminghi o dei francesi. Nonostante, alcuni di quei artisti essercitarono una volta rientrati in patria un’influsso così notevole come per ravvivare il senso di Roma come modello nel loro contesto di origine. Un caso particolare è costituito da i pittori operanti nella città di Siviglia, enormemente dinamica come centro artistico dallo stabilmento del suo monopolio commerciale con America nel primo Cinquecento. Il fascino del viaggio di studio e formazione a Roma tra gli artisti di Siviglia viene però diffusso principalmente da un personaggio nato nella vicina Córdoba, Pablo de Céspedes (h. 1538-1608), che fù a Roma tra circa il 1568 e il 1575. Céspedes trasmesse a Seviglia, grazie alla sua vicinanza con l’erudito Francisco Pacheco (1564-1644), molte delle novità dell’arte romana del Cinquecento, il chè servì a i giovani artisti attorno Pacheco, come Diego Velázquez (1599-1660), per desiderare ancora di più conoscere Roma. Non solo l’universale Velázquez potè fare realtà quel desiderio, ma anche altri sivigliani come Francisco Herrera El Mozo (1627-1685) o un poco conosciuto Diego Gutiérrez.

Colloque international « Faire carrière en Italie : les artistes étrangers à Rome et à Venise au temps de Nicolas Régnier » (Nantes, Musée d’arts, 22-23 février 2018)


Présentation du colloque : Parallèlement à la première exposition consacrée au peintre Nicolas Régnier (v. 1588-1667) organisée au Musée d’arts de Nantes, le colloque a pour but de confronter le parcours exemplaire de cet artiste flamand à celui d’autres artistes étrangers de son temps, plus précisément à Rome et à Venise, les deux villes où il a vécu pendant plus de quarante ans. Régnier a su en effet parfaitement s’adapter aux milieux artistiques de ces deux cités pour mener une très longue carrière. À la lumière de son parcours, ce sont les modalités d’intégration des artistes étrangers que le colloque interrogera, en prenant en compte les spécificités politiques, artistiques et intellectuelles de Rome et de Venise. Quels étaient les moyens dont disposaient les artistes étrangers pour s'insérer dans les milieux artistiques romains et vénitiens au XVIIe siècle ? Qu’est-ce qui pouvait déterminer pour un artiste étranger une activité pérenne dans des villes comme Rome et Venise ? Peut-on déterminer des parcours types, en fonction de ces deux foyers si différents ?

Colloque organisé en collaboration entre l’Université de Nantes et le Musée d’arts de Nantes, avec le soutien de la Fondation de l’Université de Nantes et du Comité nantais de la Società Dante Alighieri.

Comité scientifique : Adeline Collange-Perugi (Musée d’arts de Nantes), Emmanuel Lamouche (Université de Nantes) et Annick Lemoine (Université de Rennes 2 – Institut National d’Histoire de l’Art)

Organisation : Emmanuel Lamouche, LARA - UMR 6566 CReAAH - Université de Nantes



dans la même série

Colloque "Faire carrière en Italie : les artistes étrangers à Rome et à Venise au temps de Nicolas Regnier"

Vidéos les plus populaires