La transplantation - L’épidémiologie pour le bien être du patient

infos producteurs
  • Sujet :
  • Date de parution : 08/11/2017
  • Durée : 3 min
  • Crédits : Thinkovery

Tags associés
TransplantationReinGreffeGreffonBiostatistiqueDIVATTélémédecineInformatiqueMédecineEpidémiologieFondation CentaureMagali GiralITUN

Partagez cette page

Résumé de la vidéo

Les patients présentent aujourd’hui 95 % de survie à un an de greffe et 60 % à 10 ans mais cela n’est pas suffisant, notamment à long terme. D.I.V.A.T. (Données Informatisées et VAlidées en Transplantation) recueille à chaque date anniversaire des greffes, les données des patients de divers centres de greffe du rein, entre autre ; ce qui équivaut à 300 données / patients. C’est un travail d’équipe puisque y sont associés des informaticiens, des biostatisticiens, mais aussi des économistes de santé. Le projet majeur autour de cette bio collection est de définir le profil de risque - plus ou moins élevé - des patients. Ainsi sont mis en place des solutions différentes pour ceux qui présentent 30 % de chances de perdre leur greffon face à ceux qui ont 70 % du même risque. C’est là que la télémédecine entre en jeu !

Intervenant

Magali Giral est néphrologue-Directrice scientifique de recherche clinique à l’Institut de Transplantation d'Urologie et de Néphrologie  ITUN au CHU de Nantes.

La Fondation Centaure

La fondation Centaure est une fondation de coopération scientifique reconnue d’utilité publique créée en 2007. Ce réseau réuni trois villes : Nantes, Lyon et Paris avec dans chacune un CHU, l’Inserm et l’université comme membres fondateurs. Dédiée à la recherche en transplantation d’organes mais aussi de tissus composites, la fondation a soutenu depuis ses débuts environ 80  chercheurs sur des sujets aussi sensibles et variés que la tolérance, l’observance aux traitements, la néphro-pédiatrie ou les biomarqueurs prédictifs. Depuis 2016, elle attribue une bourse à des chercheurs prometteurs. Le parcours numérisé du  patient comme la télémédecine font également partie de ses travaux de recherche. Une biollection riche de milliers d’échantillons permet aussi d’ouvrir d’autres voies de réflexion et de recherche. La fondation se projette aussi vers demain, en travaillant sur des thèmes tels que les nouvelles frontières, la conquête de nouveaux territoires, et enfin l’éthique.



dans la même série

La transplantation : des rêves d’hier aux défis de demain

Vidéos les plus populaires